Ariège against the machine

En 2009, Caza D’Oro, résidence d’artiste du Mas d’Azil et Farrera, résidence d’artiste de Catalogne, Espagne, ont organisé une semaine de rencontres entre scientifiques et artistes; Arts Pyrénées et écologies au 21eme siècle. Des specialiste des arbres, du fer, de la montagne et plus ont retourné nos preconception du paysage dans lequel nous étions.

 

En rentrant au Mas d’Azil, je rencontre et photographie des femmes maraîchères, éleveuses ou cultivatrices de plantes médicinales. Malgré que les femmes fassent plus de 50% du labeur agricole, elles ne possèdent que 5% des terres à l'échelle mondiale. Dans le departement le plus pauvre de France et le moins cher, les terres sont difficile à cultiver, ce sont des terres de montagne ou les tracteurs passent difficilement ou pas. En résistance a des agricultures intensives et violentes, elles marchent dans les traces des sorcières pyrénéennes et plusieurs générations de “retour a la terre”. Des chevaux et des boeufs attelés, des cochons tournent la terre avec elles. Les chèvres mohair ou laitieres les accompagnent parfois. Permaculture dans les sous bois, ferme biodynamique, agriculture en haute altitude, elles façonnent les paysages et la culture de l'ariège.

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now