Faiences ACAB

Terre locale, chromos

2015

Ces pièces ont été conçues à Nekatonea, puis realisée à Moly Sabata, puis continuée à Nékatonea.

“Les oeuvres de Suzanne Husky témoignent de sa pratique du documentaire, sans jamais se départir d’un regard empreint de sociologie. Elle observe les inclinaisons de son époque, ses marges et opère par juxtapositions, glissements, mises en relation de données liées à une actualité. Cette approche se teinte d’une poétique et d’un humour qui empruntent aux codes de la résistance organisee face aux flux de la mondialisation - voire de la desobeissance civile, héritée de Henri David Thoreau, exilé volontaire et ermite de la révolution industrielle. Ainsi, on voit des fleurs cotoyer des casques de CRS a la surface de ses céramiques, présentées pour la première fois à la Halle et qu’elle a intitulée « ACAB style », ACAB étant l’acronyme qu’on trouve parfois tagué sur les murs : « AIl the Cops Are Bastards de la Grèce classique), reprennent des motifs décoratifs traditionnels.

Mais en regardant de plus près, on découvre vite des policiers postés, des fourgons « paniers à salade », et même un blindé qui émerge entre les tiges de pensées géantes. Quelques militaires armés de fusils d’assaut patrouillent au milieu de naturistes, près de CRS rassemblés derrière leurs boucliers de plexiglass. On en voit d’autres au cours d’une charge : certains émergent de bosquets

touffus, munis ce masques à gaz. Un autre matraque une personne étendue au sol. Parfois les décors ont deux faces opposées : manifestants d'un cote, force de l'ordre de l'autre... deux poles aux protections et moyens d’action inégaux. Que ce soit en représentant les manifestations des Black lives matter, mouvement contre les violences policières à caractère raciste aux Etats-Unis, débuté en 2013 suite à l’assassinat de Trayvon Martin), ou la zone à défendre (ZAD) contre le barrage de Sivens, où Rémi Fraisse a été tué l’an dernier : Suzanne Husky tire ses motifs directement de son expérience militante et de la presse, en France et aux Etats-Unis. Suzanne Husky s’est également inspirée des « poteries révolutionnaires » d’après 1789. Produites par les artisans de l’époque qui ne recevaient plus de commandes, elles représentaient l’actualité sur ce support à la fois fragile et pérenne qu’est la céramique.”

Xavier Jullien - commissaire d’exposition.

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now
    IMG_5571